LE TRÉSOR DE SAINTE ANNE

Sainte Anne montre le chemin vers ce trésor; sur sa statue, on voit sa main gauche pointer la Parole de Dieu que porte sa fille Marie: son petit-fils Jésus.

Cherchez, vous trouverez…”
(Lc 11,9)

Spiritualité personnelle

Tout être humain est habité par un désir de rencontrer Dieu; c’est naturel, nous avons été créé ainsi. Pour nous faciliter la recherche, Jésus à affirmer: “Venez à moi, vous tous qui peinez… et vous trouverez le repos pour votre âme.” (Mt 11,28-29)

Cheminement communautaire

Il n’y a pas un seul être humain qui arrive au monde par lui-même; on sort tous du ventre de notre mère. Et une fois que nous avons vu le jour, nous avons tous besoin non seulement de maman, mais aussi des autres personnes pour notre propre développement. En Afrique, on dit que cela prend tout un village pour éduquer un enfant. Et pour un enfant de Dieu…

Sainte Anne au Canada

Dès les premiers siècles, la réputation de bonté de sainte Anne s’est répandue de la Palestine au bassin méditerranéen. Elle y est encore considérée comme la patronne des marins. Du 16e au 18e siècle, les colons qui partaient de la côte atlantique de la France ne manquaient pas de s’arrêter à Sainte-Anne-d’Auray, avant de s’embarquer pour le Nouveau Monde. Lorsque les premiers missionnaires y présentèrent leur foi aux autochtones, Membertou et toute sa nation Micmac firent alliance avec la famille de la grand-mère de Jésus.

Dans la région de Québec, près du Cap-Tourmante, des marins ont survécu à une tempête en se confiant à sainte Anne ; ils ont réalisé leur promesse en contribuant à construction de la première église dédiée à la sainte sur la côte de Beaupré. Le saint évêque de Québec, Mgr de Laval, y offrira la statue représentée ci-haut, qui nous sert de logo, et il viendra souvent en pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Avec les années de nombreux lieux de pèlerinage dédié à sainte Anne en vue le jour en Amérique du Nord. Nombreux sont les récits de faveurs obtenues, autant de signes de la foi envers la grand-mère de Jésus ; c’est lui son petit trésor que l’Église fait connaître à toutes les cultures depuis deux millénaires.

Ce site du « Trésor de Sainte-Anne » veut faire écho à différentes manières d’annoncer l’Évangile en terre canadienne.

Témoignage de Mario Doyle C.Ss.R.

« Je suis originaire d’un archipel du Golfe Saint-Laurent où la mer est nourricière d’une douzaine de milliers d’insulaires : les Îles-de-la-Madeleine. Mon père a des origines irlandaises et acadiennes. Ma mère a des souches basques et pacaïennes. J’ai un frère et deux sœurs de sang, plus jeunes, ainsi que deux sœurs adoptives, tous de la Province de Québec, au Canada. »

« La poursuite de mes études m’a mené sur le continent. J’y ai fréquenté des prédicateurs populaires qui avaient connu mon père disparu en mer en 1964. Dans la région de Québec, on surnomme ces Rédemptoristes : « les Pères de Sainte-Anne ». Ils m’ont fait connaître la Bonne Sainte Anne. Elle est un vrai trésor de bonté que je suis heureux maintenant de partager avec vous. »

« La patronne des marins-pêcheurs, sainte Anne, nous a accompagnée lors du 50e du naufrage du Marie-Carole, le bateau sur lequel mon père et 4 autres hommes sont disparus en mer en 1964. Ma famille et celles des autres disparus ont convoqué la population des Îles-de-la-Madeleine en mémoire de ces valeureux qui ont donné leur vie par amour pour nous. Au-delà de cet événement tragique, c’est l’histoire de la résilience des épouses de ces marins-pêcheurs, de leurs enfants et de toute une communauté de croyants au Dieu unique qui fait mémoire de son histoire. »

Qu’est-ce que le cheminement spirituel?

 C’est tout juste prendre soin de mon âme, cette partie intégrante de mon être qui fait que je suis unique comme personne. S’occuper de son âme, c’est comme partir à la recherche d’un trésor intérieur enfoui au plus profond de soi-même. Jésus raconte des paraboles à ce sujet:

« Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. » (Mt 13,44-48)

Nous vivons dans un monde qui ne nous offre pas grand chose pour développer notre vie spirituelle. On s’y intéresse plus à nous faire acheter et consommer tel ou tel produit. On en vient même à réduire le corps humain à une marchandise jetable après usage. Si on y fait appel à une dimension spirituelle, c’est pour nous faire croire que nous sommes à la merci de forces paranormales, extra-terrestres ou mêmes diaboliques… Tout pour nous réduire à un esclavage de consommation ou nous faire vivre dans un monde imaginaire éloigner de la réalité toute naturelle qui nous colle à la peau, qui nous garde les deux pieds sur terre: j’ai une âme; je suis créé pour l’éternité. Ce n’est pas du cinéma… Ce n’est pas un rêve imaginaire. C’est le plan de Dieu pour l’humanité. Et pas seulement pour un groupe d’élite… Pour chaque homme, chaque femme… de toute langue, peuple et culture… Pensez-y un instant: qui pourrait-être jaloux que des êtres humains fragiles et pécheurs puissent être appelés à devenir éternel?

« A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas, qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur ; tu l’établis sur les oeuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds. » (Ps 8,4-7)

Le cheminement spirituel, est-ce pour moi?

Tout être humain a une âme; nous sommes créé par Dieu avec une âme, une identité unique. Et chacun à la responsabilité de prendre soin d’elle, de la développer; en d’autre mot, chacun de nous est invité à s’occuper de son cheminement spirituel. Pour ceux et celles qui douteraient de la nécessité du cheminement spirituel, voici une parabole de Jésus: 

« C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »
(Mt 25,14-30)

À quoi ressemble le cheminement spirituel?

C’est comme s’entraîner en vu d’une épreuve ultime. Les athlètes olympiques se préparent par des exercices physiques, des régimes alimentaires, des entraînements mentaux… et sont accompagnés par des spécialistes de toutes sortes, pendant des années, avec diverses compétitions qui permettront de travailler par étape en vu de la performance ultime. Les pèlerins du chemin de Compostelle s’exercent à la marche chaque jour, avant de débuter leur voyage de plus d’un mois. Les jeunes sont des années sur les bancs d’école avant d’entreprendre une carrière professionnelle. D’un point de vue spirituel, nous entraînons notre âme toute notre vie pour cet ultime passage vers l’éternité. En vue de ce passage, diverses étapes nous servent de mesure, de jalon, sans cesse plus proche de l’éternité.

1. Au départ - la vie ascétique

Notre âme habite notre corps, comme une maison. Pour avoir accès à cette maison, il faut d’abord décider de s’y rendre. Et une fois arrivé sur place, il nous faut passer par la porte d’entrée. Si la porte est verrouillée, il nous faut la clé ou le code d’accès. Lorsqu’on ouvre, il y a plein de locaux accessibles en communs auxquels nous avons accès. 

2. À la moitié du chemin - la vie mystique

Une fois que nous avons accès aux locaux communs, il vient un temps où nous découvrons un autre niveau de la manière de vivre dans cette maison. C’est l’Esprit Saint qui nous fait connaître la manière de vivre de notre âme. On connaît sa véritable identité, son élection, sa mission; on se sait véritablement membre à part entière de la famille des enfants de Dieu. Mais on n’est pas encore dans l’intimité de la chambre haute avec Dieu.

3. Au bout du parcours - l'union avec Dieu

Un jour l’âme est invitée à monter à la chambre haute avec Dieu. Quel mystère? Avoir les deux pieds encore sur la terre et vivre en même temps en union parfaite avec Dieu.”Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent.” (Ps 84,11)  C’est alors que l’âme est la plus missionnaire, consumé par l’AMOUR même. “Si tu savais le don de Dieu…” (Jn 4,10) De notre vivant sur la terre, c’est ce qui s’approche le plus de l’éternité.

Perso

Le spirituel fait partie de la vie de chaque être humain. La création nous rappelle le don de Dieu.

Des projets

Voici différents projets qui peuvent intéresser un individu:

Tous les projets

Famille

La famille est le lieu naturel d’apprentissage de tout enfant. C’est là que la graine de la foi est semée au baptême.

Des projets

Voici différents projets qui peuvent intéresser une famille avec des enfants en bas âge:

Blog-Dimanche

Emmanuel

La Bible en 420 histoires

Récits de vie / Contes

Groupe

Durant sa vie, un être humain est en relation avec toutes sortes de groupes ayant leur propre culture. Le cheminement spirituel ne se réalise pas en vase clos.

Église

Les communautés chrétiennes témoignent du Royaume de Dieu. Des disciples-missionnaires proclament la Bonne Nouvelle de Jésus Christ au monde entier et forment d’autres disciples-missionnaires, qui à leur tour en formeront d’autres… 

Des projets

Voici différents projets qui peuvent intéresser un groupe particulier en Église:

Blog-Dimanche

Missions paroissiales

Neuvaines

Rassemblements

 

Des propositions de formation spirituelle

1 jour

Formation à l’occasion d’une journée, d’une soirée ou d’une conférence sur place ou à distance.

sur place / web

Fin de semaine

Formations pouvant commencer le vendredi soir ou le samedi, et se terminer le samedi soir ou le dimanche, sur place ou à distance.

sur place / web

4 jours

Formations réparties sur quatre jours, sur place ou à distance. Par exemple, le retraite commence le dimanche et se termine le mercredi.

sur place / web

10 jours

Formations offertent sur place ou à distance, lors d’une neuvaine de prière, auxquelle on ajoute le jour de la fête.

Plus d'information

sur place / web

Continue

Formations offertent à distance seulement, tout au cours d’une année: chaque jour, chaque semaine, chaque mois.

web

Pour en savoir plus… 
Communiquez !