Neuvaines et Triduum

Plusieurs sanctuaires sont sous le patronage d’un saint ou d’une sainte. Et le calendrier liturgique nous rappelle leur mémoire. Des chrétiens se préparent à célébrer leur fête par une neuvaine ou un triduum de prière. Voici quelques exemples d’animation:  

NEUVAINE DE PRIÈRE À L'ESPRIT SAINT

Parmi les neuvaines, au dire de saint Alphonse de Liguori, docteur de l’Église, celle à l’Esprit Saint est la première.

Voici 10 méditations à l’Esprit Saint, de saint Alphonse de Liguori:
Voici les vidéos de la neuvaine de prière à l’Esprit Saint que j’ai réalisée, en 2020, à l’église Saint-Louis-de-Kent, Nouveau-Brunswick. Les vidéos de cette neuvaine de prière à l’Esprit Saint sont disponibles sur YouTube:

NEUVAINE DE PRIÈRE À SAINT JOSEPH: 10-19 mars

Dans plusieurs communautés chrétiennes, le 19 mars, on célèbre saint Joseph, et plus particulièrement au Canada, dont il est le patron. Le saint frère André l’a fait connaître et aimé. Ainsi à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, en plusieurs sanctuaires et en plusieurs paroisses dont le patron est saint Joseph, on se prépare à la fête par neuf jours de réflexion et de prière. La première neuvaine de prière à saint Joseph que j’ai animée, je la dois au curé de ma paroisse natale. Un confrère devait animer et il s’était désisté; le curé m’a demandé de trouver un remplaçant. J’ai essayé pendant des mois de trouver un autre confrère; n’en trouvant pas je lui téléphone pour lui dire ma déception. Il me répond que ce sera moi. J’ai beau essayer de me défiler en prétextant que j’en suis à ma première année d’ordination; il insiste en me rappelant que je suis Rédemptoriste et que c’est ma vocation d’annoncer l’Évangile. C’est ainsi que j’ai réalisé ma première prédication de neuvaine sur la foi de mon curé, en mars 1984, quelques mois après mon ordination au sacerdoce ministériel. Entre 2003 et 2009, alors que j’exerçais mon ministère aux Îles-de-la-Madeleine , j’ai aidé à l’animation de la neuvaine dans toutes les paroisses de l’archipel. Et en 2012, je suis retourné aux Îles pour l’animation de la neuvaine dans les paroisses de Bassin, Cap-aux-Meules, Havre-Aubert et Lavernière.
En 2009, j’ai réalisé neuf vidéos de 3 à 4 minutes dans des lieux familiers pour nous rendre le saint plus proche de notre quotidien. Les vidéos de cette neuvaine de réflexion et prière à saint Joseph sont disponibles sur YouTube:

NEUVAINE DE PRIÈRE À NOTRE-DAME DU PERPÉTUEL-SECOURS: 18-27 juin

1- Prière pour tous les jours (devant l’icône de Notre-Dame du Perpétuel-Secours)

O Marie, Mère de Jésus et notre Mère, Notre-Dame du Perpétuel-Secours, je veux pendant neuf jours te regarder attentivement, pour découvrir sur ton image les principaux symboles, les enseignements, les signes mystérieux que le peintre inspiré a voulu mettre dans son œuvre. Et non seulement ceux que je lirai dans ces pages, mais encore ceux que toi-même tu m’enseigneras sur ton Fils et sur notre Dieu, qui est père et mère plein d’amour. Aide-moi à suivre fidèlement ton Fils Jésus. Ranime en mon esprit et en mon cœur la foi, l’espérance et l’amour avec lesquels tu désires qu’on te regarde et t’invoque, afin de raviver une confiance illimitée en ton secours. Amen.

(On récite un Ave)

2- Méditation pour chaque jour (lire le texte correspondant au jour)

3- Prière finale (du pape Jean Paul II devant l’icône de Notre-Dame du Perpétuel-Secours lors de sa visite en l’église Saint-Alphonse, à Rome, le 30 juin 1991).

Donne-nous la joie de nous engager sur le chemin du troisième millénaire dans une solidarité plus consciente et active avec les plus pauvres, en annonçant, de manière nouvelle et efficace, l’Évangile de ton Fils, fondement et sommet de toute convivialité humaine qui aspire à une paix vraie, juste et durable. Comme l’Enfant Jésus que nous contemplons sur cette vénérable icône, nous voulons, nous aussi, serrer fortement ta main droite. Tu ne manques ni de pouvoir ni de bonté pour nous secourir en n’importe quelle difficulté et en toute situation. L’heure actuelle est ton heure! Viens donc à notre aide et sois, pour nous tous, refuge et espérance. Amen.

Tous : Signe grandiose de notre espérance, nous te prions, ô Vierge du Perpétuel Secours, sainte Mère du Rédempteur. Viens au secours de ton peuple qui désire se relever.

Jour 1 – Une fenêtre du Royaume de Dieu
L’icône de Notre-Dame du Perpétuel-Secours est une sorte de fenêtre vers le Royaume de Dieu. L’Église d’Orient qui a conservé l’héritage des icônes, nous les font découvrir comme des fenêtres sur l’invisible. Tels deux rails d’un chemin de fer, la tradition biblique et la tradition iconographique se complètent pour nous conduire à Dieu; dans la prière, on lie une icône en scrutant les Saintes Écritures (Jn 1,18; 14,9; Col 1,15).

De chaque côté de l’auréole qui entoure ton visage sont dessinées de grandes lettres en grec. Ce sont les initiales des mots : Mère de Dieu. Et au-dessus des anges, on voit écrit leur nom, à gauche, l’archange Michel, et à droite, l’archange Gabriel. Juste à droite de la tête de ton Fils, on aperçoit les lettres de son nom : Jésus Christ.

Il y a beaucoup de mères dont les fils ont été illustres et beaucoup de femmes qui ont exercé une influence dans les domaines du pouvoir, de l’art ou de la science. Mais c’est toi seule, Notre-Dame, qui est secours perpétuel, intercession sans fin, prière efficace pour obtenir ce que nous demandons. Parce que Dieu, de génération en génération, continue de révéler en toi sa miséricorde pour tous tes fidèles. C’est pour cela que tous te proclament bienheureuse. Sainte Marie, « bénie entre toutes les femmes » (Lc 1,42), prie pour nous maintenant et à l’heure ne notre mort.

Jour 2 – Marie, la mère de Jésus
Marie, parce que tu es la « mère de Jésus » (Mt 1,18; Jn 2,1; 6,42; 19,25), tu es mère du Fils de Dieu fait homme. Tu es revêtu d’une tunique rouge, telle une reine mère, et couverte de bleue-azur, la couleur du divin. Tu es Mère de Dieu; c’est ton titre principal, unique, exclusif.

L’archange Gabriel nous transporte à Nazareth. C’est là qu’il descendit dans l’une des cinquante pauvres maisons du village pour venir à la rencontre de la Vierge Marie avec cette salutation : « Réjouis-toi, comblée de grâce » (Lc 1,28). C’est là que s’accomplit l’Incarnation : le Fils de Dieu, par l’opération du Saint-Esprit, se fit notre frère, assumant dans ton sein notre nature humaine.

À Nazareth, Jésus grandit dans une ambiance de simplicité et de travail avec Joseph, le charpentier. Et toi, Marie, tu lui enseignais les psaumes et les prières d’Israël, ton peuple. Ainsi à 12 ans, comme tout jeune capable de lire les Écritures, tel qu’Il est représenté sur l’icône, Jésus peut s’entretenir dans le Temple avec les docteurs de la Loi. C’est à ce moment, alors que tu le cherchais avec Joseph depuis trois jours, qu’il vous dira : « C’est chez mon Père que je dois être » (Lc 2,49).

Marie, mère de Jésus et servante du Seigneur, enseigne-nous à aimer nos familles, à les garder dans la joie et la bonne entente. Notre-Dame du Perpétuel-Secours, aide-nous à construire une société fraternelle, juste et respectueuse de chaque personne où il y a du travail et du pain pour tous.

Jour 3 – Le regard de Marie
Marie, nous constatons que ton regard ne nous quitte jamais. Tu es Perpétuel Secours, parce que tes yeux, de quelque côté qu’on les regarde, gauche ou droite, se posent sur nous, comme une maman qui ne veut pas perdre de vue son enfant. Ils nous suivent partout, quelles que soient nos conditions de vie, nos écarts, défauts et reculs; ton regard est l’expression de ton amour inconditionnel de mère pour tous tes enfants. (Is 49,15; Mc 10,21; Mt 9,36)

Ton regard n’est pas tourné vers ton fils Jésus, mais vers nous. Lui regarde vers l’archange Gabriel qui lui présente la croix et les clous. Avec tous ces signes de la passion, il n’est pas étonnant que plusieurs personnes te surnomment « icône de la terrible vision ».

Notre-Dame, tu es Perpétuel-Secours, parce que le geste par lequel tu soutiens Jésus se prolonge sans fin : tu es toujours à ses côtés comme celle qui ne cesse d’intercéder pour nous. Perpétuel-Secours, telle est ta mission : médiatrice de la grâce de Dieu, qui est inépuisable, malgré l’immensité de nos fautes. Obtiens-nous la grâce de correspondre à ton perpétuel secours par notre recours perpétuel à la prière.

Jour 4 – Les mains de Marie
Dans ta main gauche, ô Marie, tu tiens l’Enfant Jésus. Dans les mains des anges se trouvent les instruments de la Passion. Ainsi, sur cette icône sont réunis Nazareth et le Calvaire, l’enfance de ton Jésus et sa mort rédemptrice.

Lorsqu’à Jérusalem tu as présenté Jésus dans le temple, un vieillard t’a annoncé qu’un glaive te transpercerait le cœur (Lc 2,35). Depuis ce jour, tu n’as cessé de penser à la signification de ce glaive. Tu étais ravie des balbutiements de ton Enfant, de ses premiers pas hésitants, et plus tard, de ses mouvements assurés. Mais tu voyais aussi, suspendue, une épée qui t’attristait profondément.

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, toi qui tiens dans tes bras l’Enfant Jésus, soutiens nos faibles forces quand nous regardons l’avenir et le voyons sombre ou chargé de maladies et de souffrances. Nous nous confions en ta bonté, parce que ton nom de Perpétuel Secours est une invitation à la confiance et à l’espérance.

Jour 5 – Au beau milieu
Au beau milieu de l’icône, ô Marie, les mains de Jésus entourent le pouce de ta main droite. Tes longs doigts effilés montrent le visage de Jésus-Christ. Un jour à Cana, tu as dit aux servants : « Faites tout ce qu’il vous dira » (Jn 2,5). Tu nous montres celui qui est la Bonne Nouvelle pour tous. Tu es la conductrice, « Hodiguitria », celle qui montre le Chemin.

À la Transfiguration, Dieu le Père a fait entendre sa voix : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé; écoutez-le » (Lc 9,35). Où il est, Lui, tu es là aussi, Marie, inséparablement unie. Première disciple du Messie (Mc 3,35), tu nous dis et redis qu’être chrétien consiste à suivre le Fils de Dieu et que tu veux nous conduire par la main jusqu’à lui.

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, nous te remercions, parce que tu éclaires notre route vers la maison du Père. Ravive notre foi, soutiens notre espérance lorsque se fait sentir la fatigue du voyage.Depuis ce jour, tu n’as cessé de penser à la signification de ce glaive. Tu étais ravie des balbutiements de ton Enfant, de ses premiers pas hésitants, et plus tard, de ses mouvements assurés. Mais tu voyais aussi, suspendue, une épée qui t’attristait profondément.

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, toi qui tiens dans tes bras l’Enfant Jésus, soutiens nos faibles forces quand nous regardons l’avenir et le voyons sombre ou chargé de maladies et de souffrances. Nous nous confions en ta bonté, parce que ton nom de Perpétuel Secours est une invitation à la confiance et à l’espérance.

Jour 6 – Le Logos
Marie, tu nous présentes à Jésus, le Christ, le Logos (Jn 1,1). Il est revêtu d’une tunique verte, symbole de vie, et drapé d’un manteau de lumière traversé d’une multitude de rayons en référence à la résurrection. Sa ceinture est de rouge pour signifier sa lignée royale.

Il regarde la terrible vision que lui présente l’archange Gabriel et laisse tomber sa sandale droite de style byzantin vers ce qui est à l’extérieur du cadre de l’icône; le Sauveur manifeste sa volonté de garder la terre dans son Royaume et d’assurer une descendance à la femme (Ruth 4,8; Ap 1,8).

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, éclaire-nous, pour que dans la fatigue des jours nous reconnaissions la présence du Père du ciel, qui ne nous abandonne jamais, même quand notre foi pâlit et que les difficultés nous écrasent. Donne-nous la force, afin que, pleins de confiance, nous demandions, selon l’enseignement de Jésus, notre pain de chaque jour, et qu’il ne nous laisse entrer en tentation ou dans le désespoir, qu’il nous délivre du mal.

Jour 7 – Les Anges
Marie, sur ton image on aperçoit l’archange de l’Annonciation, saint Gabriel, présentant la croix et les clous. Et à ta droite, Marie, à hauteur de tes épaules, s’incline l’archange saint Michel, chef des milices célestes, ardent défenseur de la gloire du Seigneur. Il nous rappelle que Dieu seul est le Seigneur de l’univers et que son règne est un règne de justice, d’amour et de paix.

L’archange tient un bâton surmonté d’une éponge et une lance dont la base est enveloppée dans les plis de son manteau vert. C’est avec l’éponge qu’on humecta les lèvres de ton Jésus agonisant, parce que la soif lui brûlait la gorge et les entrailles (Mt, 27,48; Mc 15,36; Jn 19,29). Avec la lance, ils lui transpercèrent le côté d’où sortirent du sang et de l’eau (Jn 19,34). Mais ton Fils Jésus n’est pas mort vaincu : le troisième jour, le Père l’a ressuscité. Et, depuis lors, la lance, l’éponge et la croix sont devenues le symbole de la victoire du Christ sur le péché et la mort. C’est pour cela que les anges les portent non comme une menace, mais comme des trophées recueillis dans un manteau après la résurrection.

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, donne-nous de croire à la puissance de Jésus-Christ et à l’efficacité de son sang qui purifie et vivifie. Il a donné sa vie pour tous les hommes et toutes les femmes; il est celui dont le Royaume s’établit sur l’amour.

Jour 8 – Les signes du salut
Ton icône, ô Marie, présente plusieurs signes du salut. Certes, ta figure maternelle occupe la plus grande partie de l’icône, situant le Fils de Dieu dans sa condition humaine; il s’est fait petit. Par ailleurs, au centre, ta main droite montre le Sauveur. Plus loin, les anges présentent les instruments de la Passion. Et, comme fond de tableau, la lumière glorieuse du fond d’or (Ph 2,6-11).

Cette icône manifeste à tous qui est le Sauveur, et le montre à Nazareth, au Calvaire et dans la gloire. Nos yeux peuvent y contempler le mystère de l’Incarnation, de la mort-résurrection et de la Seigneurie de Jésus-Christ.

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, enseigne-moi à vivre avec confiance toutes les situations de la vie : chaque jour il faut naître et chaque jour il faut mourir. Aide-moi à comprendre toujours mieux le mystère de notre salut, qui passe par la croix et la souffrance pour aboutir au triomphe de la résurrection.

Jour 9 – L’étoile de l’Évangélisation
Sur ton front, ô Marie, nous voyons une étoile qui nous rappelle l’étoile qui conduisit les mages d’Orient jusqu’à Bethléem pour y adorer l’Enfant Jésus (Mt 2,9). Tu es comme l’étoile de Bethléem; tu nous conduis à Jésus et tu nous montres où nous pouvons le rencontrer : dans sa parole, dans l’eucharistie, dans la prière, dans nos sœurs et nos frères, spécialement les plus pauvres et les plus abandonnés.

Après la résurrection de Jésus-Christ, tu te trouvais avec les premiers disciples, vigilant dans la prière. C’est pourquoi, au matin de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit lança le programme de l’évangélisation du monde entier, tu étais là, au milieu des Apôtres, accompagnant les premiers pas de l’Église missionnaire (Ac 1,14).

Notre-Dame du Perpétuel-Secours, étoile de l’évangélisation, aide-nous à accomplir notre mission de disciples de Jésus-Christ. Bénis les efforts de tous ceux et celles qui proclament l’Évangile.

À plusieurs reprises, j’ai eu le bonheur d’animer la neuvaine de prière à Notre-Dame du Perpétuel-Secours, à la chapelle publique des Soeurs Rédemptoristines, de Sainte-Thérèse-de-Blainville. Voici des textes, des documents et des vidéos ayant servi à l’animation :
Voici les vidéos de la neuvaine réalisée en 2020 et diffusée sur YouTube:

NEUVAINE DE PRIÈRE À SAINTE ANNE: 17-26 JUILLET

La première fois qu’il m’a été donné d’animer une neuvaine de prière à sainte Anne, c’était en 1986 à Sainte-Anne-de-Beaupré avec le Père Gérard Desrochers. Puis en 1987, j’ai animé la neuvaine à Sainte-Marie-de-Beauce. En 2001, c’est du côté de Sainte-Anne-du-Bocage, près de Caraquet, que j’ai animé la neuvaine en compagnie de deux postulants Rédemptoristes. J’y suis retourné en 2009 pour partager la prédication de la neuvaine avec le Père Arthur Bourgeois et Mgr Valéry Vienneau. Et durant mon ministère aux Îles-de-la-Madeleine, de septembre 2002 à août 2009, j’ai proposé de vivre la neuvaine de prière en des lieux extérieurs différents: un quai, une plage, une halte routière, un sentier pédestre, une croix de chemin, une statue, une église…

Depuis 2013, je partage l’animation de la neuvaine de sainte Anne avec le Père Michel Mercier dans les paroisses de Baie Sainte-Anne et Sainte-Anne-de-Kent.

 

Voici les vidéos de la neuvaine de prière à sainte Anne en 2014. Nous y avons présenté le thème de la lettre encyclique du Pape François: La Joie de l’Évangile.

Voici les textes et vidéos de la neuvaine de prière à sainte Anne en 2015. Nous y avons présenté un thème inspiré de la lettre encyclique du Pape François Laudato si sur la sauvegarde de la maison commune.

Voici les textes et vidéos de la neuvaine de prière à sainte Anne en 2016. Nous y avons présenté le thème de « L’Église de la miséricorde » dans les écrits du Pape François.

Voici les textes et vidéos de la neuvaine de prière à sainte Anne en 2017. Nous y avons présenté le chapitre IV de l’exhortation apostolique du Pape François suite au synode sur la famille Amoris laetiti sur l’amour dans la famille.

Voici les textes et vidéos de la neuvaine de prière à sainte Anne, en 2018, à Sainte-Anne-de-Madawaska. J’y ai présenté le thème de « La sainteté pour tous » en m’inspirant de l’exhortation apostolique du Pape François Gaudete et exsultate sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel.

NEUVAINE DE PRIÈRE À NOTRE-DAME-DE-L'ASSOMPTION: 6-15 AOÛT

Depuis que Mgr Marcel-François Richard l’a proposé au congrès acadien de 1884, Notre-Dame-de-l’Assomption est la patronne des Acadiens. À Rogersville, c’est une grande partie des paroisses de l’Archidiocèse de Moncton qui se succèdent pour y prier Marie pendant la neuvaine. 

Voici les textes et les enregistrement audio de la neuvaine de prière à Notre-Dame de l’Assomption, à Rogersville, en 2011. J’ai eu le bonheur d’animer ce temps spirituel avec la complicité de plusieurs intervenants acadiens; ils ont fait mémoire de bons moments d’histoire acadienne et sont eux-mêmes des « Témoins d’Évangile en Acadie ».

Sr Sarah Maillet r.h.s.j.: ACCUEIL SAINTE FAMILLE
Sr Auréa Cormier n.d.s.c.: COMITÉ JUSTICE SOLIDARITÉ
Sr Arsenault & Poirier: ÉDUCATION CHRÉTIENNEDonat Lacroix: PIÈCE LOUIS MAILLOUX
André Morais: VIE COOPÉRATIVE ET ENTRAIDE

Voici les textes et les vidéos de la neuvaine de prière à Notre-Dame de l’Assomption, à Rogersville, en 2017. Suite au synode sur la famille et à l’exhortation apostolique du Pape François « Amoris laeticia », je reviens à Rogersville avec d’autres témoins pour y présenter « La joie de l’amour dans la famille ». À la suite de Saint Paul, nous méditons en 13 points 1Co 13,4-7: L’amour prend patience…

Josiane Thébeau, Hélène Landry, Peggy Clement, Maria et André Daigle, Maria et Roger Léger, Robert Labelle, Monique Martin, Georgette et Louis-Mélème Mazerolle, Marie et Albion Boudreau.

1 L’AMOUR PREND PATIENCE
2 L’AMOUR REND SERVICE
3- L’AMOUR NE JALOUSE PAS
4- L’AMOUR NE SE GONFLE PAS D’ORGUEIL
5- L’AMOUR NE FAIT RIEN D’INCONVÉNIENT
6- L’AMOUR NE CHERCHE PAS SON INTÉRÊT
7- L’AMOUR NE S’EMPORTE PAS
8- L’AMOUR N’ENTRETIENT PAS DE RANCUNE
9- L’AMOUR NE SE RÉJOUIT PAS DE CE QUI EST INJUSTE
10- L’AMOUR SUPPORTE TOUT
11- L’AMOUR FAIT CONFIANCE EN TOUT
12- L’AMOUR ESPÈRE TOUT
13- L’AMOUR ENDURE TOUT

NEUVAINE DE PRIÈRE À LA BIENHEUREUSE DINA BÉLANGER: 26 AOÛT AU 4 SEPTEMBRE

C’est en 2011 que j’ai animé la neuvaine pour la première fois à Lamèque. Une relation de confiance s’est établie avec les Religieuses de Jésus-Marie et le sanctuaire. 

En 2012, à l’invitation du comité organisateur de la neuvaine, je retourne à Lamèque pour une animation de la neuvaine qui mettra en lumière comment la lecture de la vie d’un saint en forge un autre. En lisant l’autobiographie d’un jeune Vietnamien du nom de Marcel Van, je me suis rendu compte qu’il déclare avoir lu la vie de Soeur Cécile de Rome, Dina Bélanger. Et que lui-même et Dina ont lu Histoire d’une âme de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Ce procédé stimule nos saints modernes. Et nous?

En 2013, durant le temps de la neuvaine, j’y ai présenté le CREDO. Et en 2014, à l’occasion du 20e du sanctuaire, j’y suis retourné pour une soirée d’animation.

En côtoyant les gens de la péninsule acadienne, j’ai pu recueillir plusieurs témoignages de guérisons attribuées à la Bienheureuse Dina Bélanger. Voyez la vidéo de ces témoins:

TTRIDUUM DE PRIÈRE À SAINT GÉRARD: 16 OCTOBRE

TRIDUUM 2014 – SANCTUAIRE SAINT-GÉRARD DE WEEDON

Thème : « La spiritualité de saint Gérard Magella »
– 16 octobre : Le désir de la sainteté
– 17 octobre : L’amour du Christ crucifié
– 18 octobre : La volonté de Dieu
– 19 octobre : L’amour du pauvre et de l’abandonné

Voici les textes et les vidéos du Triduum de prière à saint Gérard, réalisé en 2014 au sanctuaire Saint-Gérard de Weedon: